• Contre la privatisation future de la poste

    Oui, je sais, pour l'instant, c'est juste l'entrée en bourse, ou quelque chose comme ça, not'bon maître a promis juré, il ne privatisera pas....
    Mais dites moi si je me trompe, il avait pas promis juré craché pour EDF, aussi ? non ?

    Brefle, faites tourner l'info, lisez, et votez !!!!

    Le 3 octobre 2009, une votation aura lieu près de chez vous, sur les marchés, devant les bureaux de Poste ou devant les mairies.

    Malgré l’opposition des 2/3 des français, le gouvernement tente de passer en force. Le projet de loi déposé au mois de sera examiné au pas de charge par les 2 assemblées à l’automne.
    Conscient de l’impopularité de cette décision, le gouvernement a décidé d’utiliser la procédure simplifiée de la lecture unique pour éviter tout débat.

    Ainsi, après France Télécom, Edf, Gdf qui ne devait jamais être privatisée
    (selon les propres paroles de Nicolas Sarkozy, à l’époque ministre de l’économie),
    c’est à cette puissante institution qu’est La Poste, présente sur tout le territoire, que s’attaquent les lobbies du « tout privé » et de la concurrence à outrance.

    Ce ne sont pas les directives de Bruxelles, ni les « nécessaires modernisations » de l’entreprise qui obligent La Poste à ouvrir son capital en vue de sa privatisation.

    NON, sont l’appétit des lobbies, la volonté de faire du fric et de participer au grand monopoly des rachats d’entreprises postales européennes et des fusions entre banques qui sont derrière toutes ces manœuvres.

    Les différentes filiales créées par La Poste lui ont déjà permis de s’inviter au grand jeu de la bourse.
    Toute nouvelle dans le joyeux monde de la finance, La Banque Postale créée en 2006 n’a perdu « que » 60 millions d’euros dans la faillite de Lehman Brothers avec la crise de 2008!

    Les exemples européens de privatisation de La Poste sont éloquents… et inquiétants !

    En Suède
    La poste est transformée en Sarl en 1994.
    Elle conserve 90% de parts de marché (c’est donc ça la concurrence?)
    Le prix du timbre bat tous les records (90% de hausse en 10 ans de 1993 à 2003)
    1/3 des emplois supprimés
    Passage de 2000 à 500 agences

    Au Royaume Uni
    Privatisée en 1999 par Tony Blair
    L’échec est tel qu’elle doit être re-nationalisée en catastrophe avec une perte évaluée à 1,5 milliards de livres, payée par le contribuable
    La réorganisation entamée en 2006 a conduit à la fermeture de 2500 bureaux, une réduction massive de l’emploi

    Aux Pays-Bas
    Transformée en 1989 en société anonyme
    Fusionne avec le groupe australien TNT en 1996
    L’entreprise est connue pour faire travailler les enfants dans le portage et la publicité non adressée
    TNT envisage de supprimer entre 11 000 et 13 000 emplois (sur 59 000) dans les années qui viennent.
    70% de la main-d’œuvre travaille à temps partiel et il ne subsiste que 500 à 800 vrais bureaux contre 1300 points de vente!

    Les postes européennes…
    - tentent de supprimer la distribution du courrier en zone rurale (c’est le cas de Correos, en Espagne)
    - tentent de réduire la distribution du courrier à 5 jours au lieu de 6 actuellement
    - tentent d’augmenter le délai d’acheminement sans changer le prix du timbre
    - elles poursuivent leurs fermetures de bureaux
    - suppriment des milliers d’emplois, 300 000 dans l’union européenne, 10 000 par an en France (52 000 depuis 2002)

    Alors, pourquoi privatiser et renouveler les erreurs commises dans les autres pays ?
    Pourquoi casser ce qui marche (La Poste a fait 650 millions de bénéfices en 2008, 1 milliard en 2007)?
    Pourquoi briser le lien social qu’elle apporte sur le territoire ?
    Qu’en sera t-il de la péréquation tarifaire (un même tarif quel que soit la destination en France et dans les DOM)?
    Les suppressions de milliers d’emplois sont elles inéluctables?

    La privatisation, un passage obligé ?

    La concurrence ne fait pas baisser les prix et n’améliore pas la qualité des services.

    Le prix des autoroutes françaises ne cesse d’augmenter alors qu’elles sont amorties depuis des années. Conçues pour améliorer la sécurité routière, elles sont de plus en plus délaissées par les catégories sociales les moins fortunées.

    Edf, dont les prix sont, de l’aveu de son Pdg, 40% moins chers que dans les autres pays européens, demande la possibilité d’augmenter ses tarifs de 20% en 3 ans. Pourquoi ?

    Dans les télécommunications, les ententes illicites et illégales entre les opérateurs empêchent la baisse des tarifs. Il s’agit simplement de se partager le gâteau.

    La privatisation du rail en Grande-Bretagne a engendré une augmentation des tarifs doublée d’une augmentation catastrophique des accidents ferroviaires dans les années 90 due au défaut d’entretien des installations par l’entreprise privée .

    En France, de plus en plus de communes re-nationalisent la distribution de l’eau : les régies municipales proposent des prix plus bas que les entreprises privées, contraintes de dégager des marges plus importantes pour satisfaire les actionnaires.

    Pour la poste, seul paiement par l’état de sa dette envers La Poste (présence postale, accessibilité bancaire, transport et distribution de la presse..) suffirait à couvrir sa modernisation.

    La privatisation n’est pas inéluctable et, contrairement à ce qui est dit, Bruxelles n’en fait pas un passage incontournable.

    Mais il faut bien chercher un bouc-émissaire!
    Ne vous laissez pas voler vos services publics
    Après La Poste, ce sera au tour de la santé, de l’éducation …
    Ils n’ont qu’un mot d’ordre : tous les services publics doivent disparaître !

    Le 3 octobre 2009…
    Vous avez votre mot à dire !
    VOTEZ !




    Communiqué officiel du site http:// www. appelpourlaposte.fr :

    Actuellement, La Poste est un établissement public. Premier service public de proximité, son rôle est crucial pour la collectivité et plus particulièrement en période de crise.
    C'est pourtant le moment choisi par le président de la République, le gouvernement et la direction de la Poste pour transformer La Poste en société anonyme.

    Que le capital soit détenu à 100% par des capitaux publics ne change rien à l’affaire.
    Chaque fois que l'Etat a effectué ce type d'opération, il a fait entrer des capitaux privés dans la société anonyme, (France Telecom, EDF, GDF…), avec des conséquences immédiates :
    réduction de la qualité du service, suppressions massives d’emploi, augmentations tarifaires, priorité à la satisfaction des actionnaires.

    La transformation en société anonyme constitue la première étape d'une privatisation programmée de La Poste.

    Gouvernements et direction de la Poste ont dégradé la qualité du service postal en limitant les investissements répondant à l’intérêt général.
    Depuis 2002, plus de 6 000 bureaux de poste sur 17 000 ont été “transformés” et plus
    de 50 000 emplois supprimés.

    La population est la première victime de ce désengagement!

    Celà se traduit par l'espacement des tournées, les délais croissants de livraison du courrier, les réductions d’horaires, l'allongement des files d'attente quand le bureau de poste n’a pas été carrément supprimé.

    Une privatisation de La Poste entraînerait une détérioration encore plus considérable du service rendu aux usagers. La rentabilité maximale immédiate et les impératifs financiers auraient priorité sur l'intérêt général .

    Un Comité national regroupant plus de 50 organisations a été créé en septembre 2008, autour d’associations, de syndicats et de partis politiques. Il a demandé au président de la République d’organiser un référendum sur l'avenir de La Poste comme il en a
    la possibilité. Sans réponse à ce jour.
    Consultation nationale le samedi 3 octobre 2009
    Comité national contre la privatisation de La Poste, pour un débat public et un référendum sur le service public postal
    C'est pourquoi, face à la menace de privatisation de La Poste, le samedi 3 octobre 2009, lors de la consultation nationale organisée près de chez vous, vous exprimerez votre refus en votant massivement NON au projet gouvernemental.


    Un autre lien qui en parle : ici



    « PrecisionBad Trip »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :