• Dernière ligne droite

    J'ai trouvé ça :
    (Chéri, fais lire ça à tous ceux que tu peux -surtout qui tu sais- sourire)

    • « Remplacer un fonctionnaire sur deux partant à la retraite»
    • (N. Sarkozy)
      Ces fonctionnaires, désignés par M. Sarkozy comme premiers responsables des déficits publics, sont principalement des enseignants (25% environ), du personnel hospitalier (20%), et également des facteurs, des chercheurs, des juges, des inspecteurs du travail … La diminution drastique du nombre de fonctionnaires ne signifie donc pas des suppressions d’emplois de bureaux, mais des classes surchargées, des fermetures de crèches, de bureaux de postes (4000 ont disparu depuis 5 ans), des urgences hospitalières toujours plus débordées, un système judiciaire engorgé, une recherche minimum, etc., et aucun espoir de voir jour un service public de la petite enfance, des personnes dépendantes, du logement, des services bancaires … Cela signifiera de nouveaux coûts pour tous, une dégradation des conditions de vie, des menaces sur la survie des zones rurales.

    Pourtant, la France n’a jamais été aussi riche, elle a les moyens de conserver des services publics de qualité, qui contribuent à réduire les inégalités et garantissent à tous l’accès aux biens et aux droits essentiels que sont la santé, l’éducation, la justice, l’énergie, etc.
    Quelques repères pour s’en convaincre : le salaire net moyen d’un fonctionnaire est de 23000 € par an. Donc :
    - Les dividendes versés aux actionnaires du CAC40 en 2006 (près de 40 Mds d’euros) correspondent au salaire net de 1,7 millions de fonctionnaires.
    - La plus-value faite par M. Arnaud Lagardère sur ses ventes d’actions EADS à l’Etat (2 milliards d’euros) correspond à 87 000 années de salaire de fonctionnaire.
    - Les subventions aux entreprises (65 Mds €) correspondent au salaire net de 2,8 millions de fonctionnaires.
     
    Et la question du financement ne peut justifier l’autre volet de la politique de M. Sarkozy en matière de services publics : la privatisation de services publics pourtant rentables. Ces privatisations et mises en concurrence n’ont d’autre objectif que d’offrir une nouvelle manne financière au marché, au détriment des usagers qui subissent hausses des tarifs et dégradation de la qualité des services (pannes gigantesques en Californie par exemple, accidents à répétition dans le rail anglais libéralisé, etc.) Ainsi, alors que le prix de l’action d’EDF vient de doubler en 18 mois, les prix de l’électricité sur le marché … ont également doublé. Mais la libéralisation se poursuit !

    Aucun argument économique ne peut justifier la dégradation des services publics, les privatisations et la réduction massive des emplois de fonctionnaires en période de crise de l’emploi. Cette politique, qui stigmatise les fonctionnaires comme des « privilégiés », accroîtra les difficultés de l’immense majorité des Français, au bénéfice du marché et des vrais privilégiés.

    Pour plus d'infos, lire les textes de Bernard Defaix, Anne Debrégeas et Marc Porcheron, et Laurent Pirnay. Sur les prix de l'électricité, voir le doc de Sud-Energie.
    « cromeugnonhymne national »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    RdT
    Dimanche 6 Mai 2007 à 09:15
    RdT
    No comment, hein, tu prêches une convaincue, voire même plus que ça!
    2
    RdT
    Dimanche 6 Mai 2007 à 09:15
    RdT
    No comment, hein, tu prêches une convaincue, voire même plus que ça!
    3
    Dimanche 6 Mai 2007 à 18:35
    caloune
    je suis fonctionnaire: aide-soignante en chirurgie et il n'y a pas que les urgences qui soient débordées (ah, la télé et ses parti-pris.....); j'essaie de faire mon boulot le mieux possible; les patients me le rendent bien mais pas mon patron! au bout de 20 ans de travail, je gagne 1600 euros par mois (sont compris dedans les primes des dimanches et autres); je suis usée physiquement: je me retrouve avec une arthrose cervicale et impossible d'obtenir un poste plus "allégé" pour moi! et il parait que nous sommes de privilégiés! c'est moi qui doit rien comprendre, alors! mais bon, je sais qu'il ya pire que moi mais j'aimerai que tout soit "mieux" pour tous! juste de quoi vivre un peu mieux! croisons les doigts pour un miracle!.....
    4
    Dimanche 6 Mai 2007 à 18:37
    caloune
    j'allais oublié:une centaine d'heures supplémentaires (officielles car il y a les officieuses non comptées) qui ne me seront pas payées mais rendues avant que je parte en retraite.... qui a dit qu'on pouvait gagner plus en travaillant plus, déjà?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :