• Les métiers inconnus.

    J'ai plusieurs casquettes. Outre mon métier de prof, la seule femme prof d'électrotech du département (en même temps, c'est pas dur, on n'est que deux sur l'académie entière !), j'ai décidé de m'entraîner à deux trois autre activités, afin d'éventuellement mettre du beurre dans les épinards de ma maigre retraite que je prendrais vers 68 ans...
     (véridique, actuellement, pour avoir la retraite à taux plein, je dois enseigner jusqu'à 68 ans ! Vous imaginez, devant un parterre de mectons de 18-19 berges, la mémé de 68 ans ??? moi non... et en plus, j'ai peur que ça aille en empirant, on va pouvoir travailler aussi longtemps qu'on veut, afin d'avoir plus d'argent, non ? rhazut, j'avais dit plus de politique... recentrons nous...)

    Reprenons. Donc, je diversifie mes activités, et j'ai décidé de me lancer dans le beau métier de plombier-couturier (ou plombière-couturière ?)

    Prenons un vieux coussin, hérité de mes parents quand j'ai aménagé dans mon premier appart' (autant dire que le coussin a environ 20 ans)  

    Prenons la housse du coussin, moche, délavée, mais qui servira de patron

    Prenons du jouli tissus kromignon tout plein (toile de jouy, lin écru, coton rouge)

    Empoignons la super machine à coudre achetée il y a pas longtemps, mettons la en marche, allons nous laver les mains, constatons que l'évier est bouché, cherchons la panne. Il faut donc aller regarder le siphon, le démonter, voir s'il n'est pas bouché. Tiens, non. Pourtant ça bouche...


    Par de savants recoupements, se rendre compte que c'est avant le siphon que c'est bouché. Il faut démonter au niveau de la bonde. AAAArgh ! Quelle horreur ! Ca n'a jamais du être lavé depuis que l'évier existe ! beuark... On comprend mieux pourquoi c'est bouché... on enlève les 5 kg de gras noir, les 2 m3 de poils, cheveux (sisi, dans un évier !) on décape, on laisse agir, c'est débouché, ca brille, youpi.

    On revient sur la machine à coudre, un côté toile de jouy, un côté lin, une dentelle ancienne au milieu, et voilà !
    Avant - après


    C'est la toute première fois que j'utilise seule la machine à coudre, c'est la toute première fois que je réalise quelque chose en couture (d'aussi gros, on va dire, j'avais déjà fait un renne et deux coeurs, en 34 ans !!!)
    Et sans fausse modestie, je suis contente de moi.


    Je crois que si jamais l'éducation nationale est supprimée, je peux me reconvertir dans la plomberie-couture... non ?

    « Promis, après j'arrêteles beaux jours reviennent »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 9 Mai 2007 à 22:54
    eddie
    Euh.... tu voudrais dire que je coud mal et que mon coussin est moche, c'est ca ???? Bouhouhouhouhou ;-p
    2
    Jeudi 10 Mai 2007 à 02:20
    dany
    Mais non il est beau ton coussin ! C'est la photo qui pêche, parce que le lin paraît moins large en bas... Tu es sûre que tu ne veux pas que je te rende ton magnifique bracelet??? Les filles se battent pour l'avoir en héritage... Biz
    3
    Jeudi 10 Mai 2007 à 12:11
    revelise
    très jolie réalisation, moi je ne sais pas coudre, merci de ton passage sur mon blog à bientot peut être
    4
    RdT
    Dimanche 13 Mai 2007 à 13:34
    RdT
    Heu, si tu veux, j'ai un stock de toile de jouy puisque ma belle soeur, couturière à ses heures, a cru me faire super plaisir avec une nappe verte et roâse, en toile de jouy... erk ! Je note le travail... sourire
    5
    Mardi 1er Décembre 2009 à 12:52

    Elle est très jolie cette housse !
    Et j'aime beaucoup le nouveau métier que tu as inventé ! Il faut savoir sortir de l'ordinaire pour s'en sortir !!

    6
    Nevrosia
    Jeudi 31 Mars 2011 à 10:46
    Nevrosia
    Euuuuuh, Concentre-toi sur la plomberie ! :-DDD On ne tape pas les mères de familles nombreuses, souviens-toi !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :