• Non a la maltraitance sexuelle des diptères en milieu scolaire

    Le semaine dernière, nous avions une réunion afin de nous expliquer comment le réforme du lycée c'était trop de la balle !
    Pour ce faire, il y avait une belle brochette d'ahuris d'incompétents de guignols d'inspecteurs venus nous vendre l'affaire.
    Je vais pas vous résumer la réunion, ce serait trop long... Juste préciser qu'ils avaient en face d'eux des profs, bossant sur le terrain, nous ne sommes pas des cons, nous avons tous au moins bac +3, nous sommes aguerris aux phrases avec plein de sigles, la notion de compétences transversales appliquées aux champs pédagogiques pluridiscplinaires n'a pas de secrets pour nous, toussa quoi...
    Ben pendant toute la réunion, on se serait crus dans un sketch de Coluche, vous savez, celui sur les technocrates : "quand ils répondent à une question, on ne se souvient plus de la question"... ben c'était tout à fait ça : après chaque réponse à une de nos questions, on se regardait se demandant "mais ils ont répondu, là ou quoi ?"
    L'impression que nous avons tous eu, c'est qu'on se faisait baiser bien profond par la nouvelle réforme (comme d'hab, quoi)
    Le mot résumant bien la réunion, c'est "enculage de mouches"
    En gros, les programmes sont réformés, les inspecteurs ne connaissent pas les détails et ne peuvent donc pas nous en parler, ça doit être appliqué à la réntrée prochaine, mais on ne sait pas ce qu'on devra faire...
    Par contre, les manuels sont prets et les brochures de l'onisep aussi... ils sont voyants ou alors ils ont des infos que le ministère ne daigne pas communiquer aux profs...
     
    Le mot de la fin pour les parents, je reprend la lettre ouverte :

    Les promesses du gouvernement :
    Moins de classes chargées
    Moins d'heures par semaines
    De l'accompagnement personnalisé
    des passerelles entres les matières "d'exploration"
    etc...

    La réalité du terrain :
     
    Des classes au moins aussi chargées (entre 30 et 35 élèves par classe)
    Un horaire hebdomadaire inchangé
    Mais moins d'heures de cours en français, histoire géo, physique chimie et SVT
    MAIS des nouveaux programmes plus ambitieux voire alourdis, rédigés dans la précipitation et sans la moindre concertation et que les trouffions esclaves faignasses de profs devront appliquer dès la rentrée sans la moindre formation appropriée.
     
    Les nouveautés qui vont "régler tous les problèmes de l'école" :
     
    -Deux heures d'accompagnement personnalisé : Ce n'est pas de l'aide individualisée, attention, ces deux heures s'effectueront en groupe au mieux de 15 élèves, au pire en classe entière (35 élèves) et en fonction des professeurs disponibles mais surtout pas en réponse aux besoins des élèves !

    - Trois heures d'enseignement d'exploration : sur le papier, c'est bien, les élèves "piochent" des disciplines qu'ils veulent explorer... en pratique ? Ils n'auront pas le choix, s'ils veulent faire par exemple Bio, ils ne pourront pas prendre langue en deuxième option. Ce sera strictement réglementé...
    De plus, ces "enseignements" aux intitulés aguichants "sciences et investigations policière" ont des contenus surréalistes, pas adaptés aux professeurs qui vont les dispenser sans la moindre formation préalable...

    -du tutorat et des "stages passerelles" de remise à niveau : mais uniquement à partir de la classe de première, le financement n'est pas prévu, ce n'est donc que du virtuel qui ne verra peut être jamais le jour !
     
    - la responsabilité de l'orientation de l'élève sera assumée par le professeur principal, qui n'aura pas été formé pour ça, contrairement aux conseillers d'orientation (qui vont disparaitre ?)
     
    En plus, avec la réforme de l'IUFM, les élèves auront de forte chance d'avoir la même année dans la même discipline trois professeurs gardes chiourmes intervenants :  un jeune prof stagiaire inexpérimenté catapulté dès la rentrée dans une classe. Ce prof partira en formation en cours d'année (!!!) et sera remplacé au mieux par un professeur remplaçant, et s'il n'y en a pas, par un vacataire sans formation. Puis, pour couronner le tout, un étudiant en master 2, en "découverte professionnelle", terminera l'année...
    Vous visualisez bien la cohérence de l'enseignement, là ???
     
    Voici en très résumé, la fameuse réforme que notre cher ministre veut faire passer de force, pour le bien être de vos enfants !
    Chouette, non ?
     
     
    « Tagouacances.... enfin pas pour tout le monde... »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 17 Février 2010 à 15:43
    Ho la la, je suis bien contente d'en être partie!
    Ils ont l'air de prendre les profs, instit pour des cons. C'est ce que j'ai détesté.
    Rentrer dans un moule inapplicable, incompréhensible sans se soucier de l'élève, enfant, ado.
    Beaucoup trop de cons là haut!!!
    2
    Jeudi 18 Février 2010 à 01:31
    A se demander si ça vaut le coup d'envoyer nos enfants au lycée... autant qu'ils étudient à la maison non? je te jure, c'est ce qui me vient à l'esprit en te lisant!
    3
    Jeudi 18 Février 2010 à 17:59
    ...ça fait du bien de le dire, et c'est utile de le lire, bon courage !
    4
    Vendredi 19 Février 2010 à 10:30
    Sur le site du SNeS, ils proposent des liens pour consulter les nouveaux programmes, mais je ne suis pas sûre que ça concerne aussi les enseignements technologiques.
    Poudre aux yeux, poudre aux yeux et miroir aux alouettes.
    De l'aide personnalisée en classe entière? Voilà un concept intéressant.
    Tu ne parles pas non plus du fait que, chaque classe ayant moins d'heures dans chaque matière, chaque prof va se retrouver avec plus de classes. Donc plus de travail, de copies, et... moins de temps pour les élèves.
    C'est magnifique, que d'économies!
    Heureusement, j'ai l'impression que les lycéens ne sont pas dupes, il pourrait y avoir du mouvement.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :