• Scout, toujours ?

    Un récent article de Laflote sur la notion de partage m'a fait remonter un obscur souvenir de ma jeunesse (hier, donc ;-p)...

    Lorsque j'étais plus jeune, et naive, mes copines de collège (école française à Munich, y'avait pas beaucoup de distractions pour nous en français, là bas) allaient un dimanche sur deux aux réunions de scout. Il me semble me rappeler que c'était les Scouts de France, mais je ne sais plus. Bref.

    Comme je voulais faire pareil, j'ai convaincu mes parents de m'y ammener aussi.
    Donc un week end sur deux, j'allais à la messe (obligée) puis à la réunion.
    Je n'en garde en fait aucun souvenir. Je ne me souviens plus du tout ce qu'on y faisait.

    Je me souviens juste de ce souvenir, justement sur le partage :

    à la fin d'une réunion, après le gouter, il restait deux gateaux, et nous étions une 20aine.
    Le curé demande "qui veut un gateau ?"
    Instinctivement, TOUS LE MONDE a pensé à toute vitesse "si je lève la main, je passe pour gourmand(e), donc je n'aurais pas de gateau, donc je ne lève pas la main".
    J'ai donc été la seule à lever la main, gourmande assumée et honnête, aussi.
    J'ai eu le gateau.
    Quand le curé a demandé "qui veut le dernier gateau", tout le monde a fait le raisonnement inverse "elle a levé la main et l'a eu, je vais donc aussi lever la main"
    Moi, j'avais un gateau, je laissait donc l'autre gateau pour mes camarades, et j'ai donc été la seule à ne pas lever la main.
    Et j'ai eu le deuxième gateau :-)

    Je vous dis pas le brouhaha qui s'en est suivi, les réactions de jalousie et d'injustice, alors que j'avais certainement été la seule à agir de manière honnête et spontannée.
    Bref, je sais que j'ai partagé mes gateaux avec mes copines, mais je ne sais plus en combien (surement 4, je pense)...

    Je n'y suis pas resté longtemps, aux scouts. Déjà, je ne trouvais pas normal les grands discours, partage, tolérance, etc... et que le curé et ses assistantes n'appliquaient pas... Je n'aimais pas non plus l'ambiance hypocrite qui regnait, les faux culs... et la cerise sur le gateau a été le curé qui me reprochait de ne pas aller à la messe tous les dimanches, mais juste le dimanche des réunions...

    J'ai vite laissé tomber ce milieu nauséabon...
    « maison ?Faut pas m'enerver »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 18 Octobre 2006 à 16:03
    Laflote
    Comment t'avais trop bien joué le coup... 8-) Pioutaing, là Eddie, je dis "chapeau bas" ;-D
    2
    Mercredi 18 Octobre 2006 à 16:05
    eddie
    Méheu !
    J'ai même pas fait exprès, j'ai agi en toute honneteté, sans réfléchir... contrairement aux autres :-/
    Mais j'avoue qu'après coup, je suis assez contente de moi ;-)
    3
    Mercredi 18 Octobre 2006 à 21:31
    Bellzouzou
    pareil que Laflote, j'aime beaucoup ton histoire de gâteaux.
    4
    Mercredi 18 Octobre 2006 à 22:27
    poussemousse

    Entièrement d'accord avec toi, quand je vois comment réagisse ceux qui vont à la messe tous les dimanches dans mon tout p'tit village ....


    Ils prônent tous à la messe la tolérance, le droit à la différence... et dès la sortie ils critiquent tout le monde....

    5
    Jeudi 19 Octobre 2006 à 08:10
    eddie
    Ah, ça ! J'en ai déjà parlé, de la notion très souple de la morale religieuse... "faites ce que je dis, mais pas ce que je fais"
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :